Qu’est-ce que la gestalt thérapie ?

Qui n’a pas encore entendu parler de la psychothérapie ? La gestalt thérapie est une branche de cette discipline scientifique. Mais que signifie « Gestalt » ? Il parait que ce terme est nouveau pour de nombreuses personnes alors que le concept naît dans les années 50 aux États-Unis d’Amérique. Une cure soft qui ne nécessite aucune intervention chimique, si bien qu’il est important d’en faire la part. C’est une approche multifonctionnelle selon le cas qui se présente : thérapie individuelle, thérapie familiale, thérapie spéciale couple, thérapie institutionnelle, etc.

Étymologie du mot

Le mot « gestalt » vient de l’allemand « gestalten » qui signifie « organiser d’une certaine façon, aménager selon une structure ». En considérant son sens étymologique, la gestalt thérapie peut donc être définie comme le traitement ayant pour but une modification cognitive, émotionnelle et indirectement corporelle. Cette approche a été inventée par le psychanalyste et psychiatre allemand, Fritz Perls. La gestalt prend source de la théorie de Freud, inspirée par Fritz et ses alliés, lesquels ont lancé : le Self. Selon ce concept, l’homme ne peut pas se passer de son environnement : leurs interactions sont incontournables, on parle de normes et d’une certaine structure psychique. Le fait de donner une structure ne porte pas ici sur le corps humain, il s’agit d’une science comportementale.

Principe de la gestalt thérapie

Issue de et rime avec l’idéologie humaniste et existentielle, la gestalt thérapie se base sur un principe analogue à celui de toute psychothérapie. On ne peut nier aucun élément de la vie, du comportement, du ressenti, de l’esprit, du passé ainsi que du corps humain. Une analyse transactionnelle de ces éléments permet d’atteindre un objectif du mieux-être, de la confiance en soi et de toute guérison. C’est là que la définition étymologique de la gestalt intervient, puisque le thérapeute doit inculquer sur le patient la faculté de bâtir en lui-même une structure signifiante pour aboutir à un état sain de bien-être.

La gestalt : une thérapie ludique ?

Pour traiter une telle psychopathologie, il existe diverses approches dites psychocorporelles. La gestalt thérapie s’en démarque par sa méthode de cure. Le thérapeute fait présenter au patient le scénario des problèmes pathologiques qu’il a ou ressent, sous forme d’un jeu. Fritz a pu confirmer que cette technique, la Gestalt, est idéale pour comprendre les origines de ces fléaux et d’en trouver les solutions appropriées. Ainsi, un gestalt thérapeute peut utiliser un jeu de sable pour inciter l’imagination et la créativité de l’enfant.

On naît gestalt thérapeute ou on le devient ?

Être gestalt thérapeute n’est pas un simple métier. En France, il existe des établissements supérieurs de formation gestalt. La durée de l’ensemble du cursus peut aller jusqu’à 6 années. Savoir expérimenter en psychothérapie n’est pas un jeu d’enfant ni un cours de lycée. Une formation approfondie et intense est dispensée par chaque institut français pour que l’apprenti(e) devienne un vrai praticien ou une vraie praticienne. Au même titre que l’analyse transactionnelle, la psychogénéalogie ou encore la psychanalyse, la gestalt est sujette à une déontologie bien définie par l’Association européenne de Gestalt-Thérapie.